250x160 castellumMaquette d'un castellum romain à Maastricht avec le pont sur la Meuse

Lorsque les Romains trouvèrent à la hauteur de Maastricht d'aujourd'hui un endroit pour traverser à gué le fleuve (la Meuse), ils purent poursuivre leur chemin de Cologne. Vu que La Meuse est un fleuve à régime fluvial, on construisit assez tôt un pont : les piles en pierre et la portée en bois. Le pont fut protégé de deux côtés à la hauteur de la montée. De côté ouest ces territoires protégés s'appellent 'castellum', la tête de pont de côté est 'Vicus.
Le terrain enceint de murailles de côté ouest renfermait les endroits où se trouvent de nos jours la basilique de Notre- Dame, la Havenstraat (la rue du Port), la Maastrichter Smedenstraat ( la rue des forgerons Maestrichtois) et la Houtstraat (rue du Bois). Les Romains appelaient cette colonie 'Trajectum ad Mosam' (Mosae Trajectum).

À quelques endroits on a retrouvé des vestiges de cette enceinte. À cause du remblai de terre d'environ 50 cm chaque siècle, le niveau du sol d'autrefois était plus bas de 4 à 5 mètres qu' où vous marchez aujourd'hui. C'étaient des murailles robustes avec des demi-tours en saillie, régulièrement distantes l'une de l'autre. À l'endroit où se trouve maintenant la cour 'de Thermen', on a découvert, pendant la rénovation du 'Stokstraatkwartier, les restes d'un établissement de bains publiques romains. Sur le pavé de cette place on a marqué le plan des pièces diverses par des couleurs différentes.

Le Jeker (Le Geer), un affluent de la Meuse, bornait le Castellum de côté sud. L'importance du Jeker pour le bastion Maastricht est souvent sous-estimée. Plus tard, on se servait de l'énergie hydraulique de cette rivière pour actionner les moulins de toutes sortes (farine, poudre à canon, écorce, papier, etc.). Après, quand la ville donne de l'extension à sa fortification, le Jeker offrit la possibilité d'inonder le terrain au sud-ouest. 

 

Les cookies nous permettent plus facilement de vous proposer des services. En utilisant nos services, vous nous autorisez à utiliser des cookies.
Ok